Loading color scheme

Commencement, 2011

Né en 1970 à Paris, Christophe Michaud se prend de passion pour les livres dès son plus jeune âge. Avide de lectures et d'univers variés, il dévore les ouvrages, faisant de la bibliothèque Beaugrenelle son quartier général. Cette passion du livre le mène inévitablement à devenir libraire.

Il exerce ce métier avec conviction avant d'être confronté à la chute de la librairie traditionnelle dans les années 90. Il reprend ses études pour s'orienter dans l'édition, mais il découvre la géographie ce qui change sa vision du monde. Il décide alors de modifier ses objectifs pour devenir urbaniste. Parti en Creuse, puis dans la Vienne, il exercera une dizaine d'années dans ce domaine avant de se reconvertir dans les Systèmes d'Information.

Il commence à écrire en 2011 et s'intéresse à l'univers lovecraftien qu'il met en scène dans la série CODEX MEMORIÆ. Si ces livres, illustrés par Sumit Roy, offrent une expérience immersive à travers leur mise en page originale, c'est le choc des deux plus grandes mythologies de tous les temps qui ravit les lecteurs.

Avec la collection "Récit fantastique", des histoires courtes au format poche, il aborde des sujets historiques ou de société.

Le premier livre, 2012

Après une année d'écriture, de tests, de réécriture, le premier jet du "Sacrifice des dieux" est enfin prêt. Les illustrations donnent le caractère et l'ambiance souhaité au livre. Toutefois, la maquette n'est pas adaptée, trop moderne. C'est donc une refonte complète pour lui donner un aspect de carnet avec une typographie de machine à écrire qui est finalement retenue.

A l'origine, le livre est prévu pour être diffusé uniquement en numérique. Toutefois, les facilités de l'impression à la demande permette d'essayer et de voir ce que donne un livre au format papier. Le résultat est bluffant ! Le sacrifice des dieux fera donc, fin 2012, l'objet d'une édition papier très appréciée.

Codex Memoriæ, 2015

L'envie de continuer à écrire prend suite au petit succès du Sacrifice des dieux incite Christophe Michaud à imaginer une histoire où le personnage principal est un amnésique. Le sanitarium Quine prend forme et Le sacrifice des âmes du Purgatoire paraît en 2015.

Le concept de carnet de bord est abandonné au profit d'un récit en deux temps. Des illustrations effectuées par l'auteur rendent le processus d'édition long et compliqué mais le résultat séduit le lectorat.

Récit fantastique, 2017

En 2017, une petite collection de récits fantastiques au format poche, permet à Christophe Michaud de laisser libre court à son imagination. Ces récits courts abordent des sujets variés sous l'angle fantastique.

Codex Memoriæ, seconde édition, 2017

Suite à une réflexion poussée, la décision est prise de mettre Le sacrifice des dieux dans la série Codex Memoriæ. Ce ne sera pas le seul changement. En effet, la production graphique demandant trop de temps, il est décidé de faire appel à Sumit Roy, un illustrateur de talent.

Le sacrifice des dieux, changera seulement de couverture, les illustrations intérieures allant bien avec l'aspect du carnet de bord. Le sacrifice des âmes du Purgatoire sera entière illustré par Sumit. Cette démarche graphique rend la production plus simple et l'adéquation entre le texte et l'image.